PHOTOS


boutonblanc.jpg1/14
trav-landart-bonhommeterre.jpg
bouton_av.gif
 Land Art, 2006
Photographie couleur, tirage argentique, 70x50 cm (visuel 20x15 cm environ)
1/7

back
   
 Un regard désillusionné sur ces pratiques des années 1970 qui prônaient une certaine réconciliation homme/nature ainsi qu’une échappatoire aux espaces institutionnels ou marchands. La nature est ici urbaine et bien domestiquée, réduite à un poster mural ou devenue chantier. On oscille entre parodie, citation et hommage…
C’est un moyen pour l’artiste de renouer avec des pratiques de proximité et d’extérieur du type " actions". Le paysage échappe ici au fantasme des grands espaces " à découvrir, investir et marquer ", la présence du corps ou d’une action sur l’environnement est de l’ordre de l’anodin, du déjà vu, voire de la photo de vacances : tracer la représentation d’un volume de sable sur la plage, rouler d’énormes boules de terre dans un chantier ou marcher à la sortie de ce dernier, ratisser du gravier devant un petit château, jeter des cailloux dans l’eau ou ouvrir le paysage à grands coups de pavés…
Le corps lorsqu’il est visible dans l’image qualifie à sa façon le paysage : un couple nu dans un hôtel bon marché devant un poster mural devient une scène classique faisant référence  à l’origine de l’humanité dans une nature devenue représentation, une " pause pipi " sur le bord de l’autoroute et le territoire entier se teint d’un jaune pisseux…
Parfois, la référence à la pratique photographique amateur est évidente : présence de l’ombre projetée du photographe, cadrage bancal et image surexposée, choix de la mise au point…
That’s all folks

R.B.
 

© Raphaël Boccanfuso 2009